Pourquoi prévoir une assurance-vie exactement ?

prévoir assurance vie

Beaucoup d’affection est accordée à l’assurance-vie par les Français pour de nombreuses raisons valables. En effet, c’est un système qui complète le processus de succession, avec une approche très flexible et quelques avantages fiscaux précieux. Avoir la capacité d’épargner, que ce soit pour créer un projet ouvaloriser un capital en obtenant un placement à long terme, représente le principal attrait d’un contrat d’assurance-vie. Mais il peut même contribuer à faciliter la transmission du patrimoine en cas de décès de l’assuré.

➜ Réalisez de belles Économies en optant pour une Meilleure Mutuelle Santé !

Pourquoi penser à une assurance-vie ?

L’assurance-vie vous permet d’économiser de l’argent afin de financer vos objectifs futurs. C’est un investissement financier qui répond à une variété d’exigences. L’assurance-vie est un placement polyvalent et varié qui peut vous aider à augmenter votre argent au fil du temps, selon les fonds de placement que vous choisissez. Votre argent est placé dans des véhicules financiers avec des buts variés : plus ou moins de risque, plus ou moins de rendement et un horizon d’investissement plus ou moins long.

Selon la législation en vigueur, les fonds transférés au bénéficiaire sélectionné sont totalement ou partiellement exonérés de droits de succession à votre décès. En tant que client, vous avez une totale discrétion sur qui recevra l’argent si vous décédez. Au décès de l’assuré, le bénéficiaire recevra le capital avec un taux d’imposition très bas. Le successeur est la personne qui reçoit l’argent placé dans le contrat. Tant que l’abonné est en vie, ce dernier sera celui qui récoltera les bénéfices. Il peut y avoir une ou plusieurs personnes physiques ou morales qu’il a désignées après son décès. Même si un créancier tente d’encaisser un pari, le souscripteur a l’autorité exclusive sur le choix des bénéficiaires. De plus, que ce soit lors d’une transmission de capital ou après le cours des 8 années de l’établissement initial du contrat d’assurance-vie, l’assuré, bénéficiera d’avantages fiscaux.

A lire aussi :  C'est quoi une assurance vie ?

Les avantages fiscaux de l’assurance-vie

En premier lieu, il est crucial de réaliser que l’investissement et les gains en capital créés sur une police d’assurance-vie ne sont pas soumis à l’impôt sur le revenu tant que votre épargne reste investie. Gardez également à l’esprit que vous pouvez récupérer tout ou une partie de votre épargne en retirant de l’argent quand vous le souhaitez.

En ce qui concerne le dernier point, la fiscalité peut varier selon le moment où vous retirez. Les plus-values réalisées sur un contrat, à l’exclusion des versements initiaux, uniques ou récurrents effectués sur un contrat, seront incluses dans votre revenu imposable et par conséquent, passibles de l’impôt applicable avant huit ans de détention du contrat. L’avantage fiscal commence à fonctionner après huit ans de détention contractuelle.

Si vous êtes divorcé, veuf ou célibataire, vos plus-valuesseront défiscalisées jusqu’à 4 600 euros par an et jusqu’à 9 200 euros chaque année pour les couples soumis à la taxation commune. Cependant, cela ne comptera pas pour vos versements. Au-delà de ces seuils, les plus-values produites par des versements inférieurs à 150 000 euros et le double du montant pour un couple sur l’ensemble des contrats retenus seront taxées à 7,5 % au lieu de 12,8 % et majorées de 17,2 % de prélèvements sociaux.

Le mode de gestion de l’assurance-vie

Il existe différents modes de gestion en matière d’assurance-vie, tels que :

  • La gestion pilotée ;
  • La gestion profilée ;
  • La gestion libre.

Lors de la première signature d’un contrat, il faut sélectionner le type de gestion qui correspond le mieux à ses besoins. Soit de manière guidée, soit avec une gestion profilée, qui consiste à proposer une formule prédéterminée parmi une liste d’options. Il est possible de gérer son contrat de façon autonome, avec une gestion libre, qui permet de choisir le contenu de son contrat ou sous mandat, aussi appelée gestion gérée. Il s’agit de laisser toute l’administration de son contrat à son assureur ou à une société de gestion. Par conséquent, le gestionnaire de la police d’assurance-vie peut avoir besoin d’apporter des modifications à son portefeuille en fonction des conditions du marché et de ses objectifs d’investissement.

A lire aussi :  Pourquoi ouvrir une assurance-vie pour son enfant ?
➜ Réalisez de belles Économies en optant pour une Meilleure Mutuelle Santé !

Amandine Carpentier

Partagez :