Informations utiles sur le fonctionnement d’une assurance vie !

fonctionnement assurance vie

L’assurance vie est considérée comme un moyen d’épargne efficace, mais également comme une assurance. Son avantage principal est de permettre, aux bénéficiaires que vous aurez désignés, de percevoir votre capital après votre décès. En effet, il existe trois types de contrats, un contrat d’assurance vie considéré comme un placement, un contrat d’assurance vie en cas de décès pour assurer la succession et enfin, un contrat mixte qui permet de retirer l’argent à tout moment et la partie restante sera laissée aux bénéficiaires.

➜ Réalisez de belles Économies en optant pour une Meilleure Mutuelle Santé !

Qu’est-ce qu’une assurance vie ?

Le contrat d’une assurance vie permet au souscripteur de bénéficier de certaines garanties que l’assureur s’est engagé à payer à l’assuré ou à ses bénéficiaires, en contrepartie d’un apport initial et de primes.

Comme cité plus haut, il existe trois types de contrats de vie, vous avez le choix de prendre la formule qui vous convient, selon vos objectifs. Bien évidemment, les deux parties (souscripteur et assureur) du contrat doivent avoir certaines conditions.

Le souscripteur doit, sans aucun doute, avoir la capacité juridique de souscrire à un contrat d’assurance vie. En effet, cette couverture ne concerne pas :

  • Les mineurs ;
  • Les adultes sous tutelle.

Ensuite, le souscripteur doit pouvoir déposer l’apport initial et avoir la possibilité de payer les primes convenues avec l’assureur. Pour bénéficier du contrat de l’assurance vie, un questionnaire médical doit être dûment rempli, car la moindre négligence impactera votre contrat.

Quant à l’assureur, il doit informer et conseiller le client, selon ses informations personnelles concernant la famille et la situation professionnelle. En effet, l’assureur doit veiller à vous remettre un contrat détaillé, avec toutes les clauses expliquées.

A lire aussi :  Quel est l'avantage d'une assurance vie ?

En outre, chaque année, l’assureur doit vous informer du montant du rendement garanti ainsi du taux moyen de la participation aux bénéfices, cette notification annuelle est utile pour le souscripteur afin qu’il puisse, chaque année, comparer son offre avec d’autres et changer d’assureur si le contrat ne lui convient plus.

Par ailleurs, il faut savoir que le paiement des primes est une obligation lors de la souscriptionà un contrat d’assurance et il existe plusieurs façons d’effectuer le paiement des cotisations.

Le premier type de prime et la prime périodique fixe : dans cette situation, la somme de la cotisation ainsi que la période de paiement sont définies dans le contrat. Dans le cas où le paiement n’est pas effectué dans les dix jours suivant la date butoir convenue dans le contrat, l’assureur va vous adresser une lettre recommandée avec accusé de réception.

Si vous ne vous manifestez pas et que la durée de non-paiement va au-delà de 40 jours, l’assureur est en mesure de résilier le contrat de l’assurance vie pour le motif d’insuffisance de ressources. C’est pour cette raison que pour les personnes qui ne sont pas certaines de pouvoir s’acquitter des cotisations régulières, des primes à versement libres existent, ces dernières seront selon vos capacités d’épargne.

Enfin, il existe la possibilité de la prime unique, un seul versement sera effectué lors de la souscription.

Comment débloquer l’argent si vous êtes bénéficiaire d’une assurance vie ?

Après le décès du souscripteur, l’assureur est obligé de rechercher les bénéficiaires afin de leur remettre le capital. Dans le cas commun, les bénéficiaires sont mentionnés dans le contrat de l’assurance vie, sinon, l’assureur peut faire appel aux généalogistes.

C’est pour cette raison que la législation exige que les assureurs consultent au moins une fois par an le répertoire national d’identification des personnes physiques afin d’identifier les souscripteurs éventuellement décédés.

A lire aussi :  Quel est le fonctionnement de l'assurance vie ?

Comment résilier un contrat d’assurance vie ?

La résiliation du contrat d’assurance vie peut se faire par les deux parties du contrat. En effet, lors de la résiliation par le souscripteur, ce dernier peut adresser une lettre recommandée à tout moment et sans préavis, pour notifier l’assureur de ses intentions ou sinon, via une déclaration contre un récépissé. La résiliation sera effective à la prochaine échéance annuelle.

Quant à la résiliation par l’assureur, elle peut se faire, comme cité plus haut, lors d’incapacité de paiement des primes par le souscripteur. En effet, la suspension sera effective après 30 jours à la suite de l’envoi de la mise en demeure. Il faut savoir que lors de la suspension de la garantie pour le motif d’incapacité de paiement, vous serez tout de même contraint de payer les primes échues et les frais de poursuite.

➜ Réalisez de belles Économies en optant pour une Meilleure Mutuelle Santé !

Amandine Carpentier

Partagez :