Quels sont les modes de gestion disponibles en assurance-vie au Crédit Agricole ?

assurance vie crédit agricole

L’assurance-vie est un placement fiscalement avantageux qui peut vous faire économiser de l’argent. Cela peut être très bénéfique, que ce soit pour investir dans un projet, maximiser le transfert de capitaux ou simplement économiser de l’argent.

Il existe différentes compagnies présentes en France qui proposent des assurances-vie, dont le Crédit Agricole. Dans cet article, vous découvrirez les différents éléments que l‘assurance-vie avec le Crédit Agricole propose à ses souscripteurs.

Les différents modes de gestion d’un contrat d’assurance-vie avec le Crédit Agricole

Les clients peuvent choisir plusieurs modes de gestion pour les aider dans la gestion de leurs régimes d’assurance. Voici les options de gestion offertes par Crédit Agricole :

Gestion déléguée sous mandat

Si le contrat d’un client le permet, il peut choisir cette option de gestion s’il souhaite investir dans un secteur, mais ne veut pas se soucier de la gestion du contrat. Les clients ont la possibilité de confier la gestion d’une partie du régime d’assurance-vie à un groupe d’experts via un mandat d’arbitrage.

Gestion conseillée

Les clients ont accès aux services d’un professionnel qui peut les aider à élaborer un plan d’investissement. Il est basé sur les conclusions d’un investissement mensuel qui examine les fluctuations de l’industrie. En fonction des caractéristiques financières particulières, il détermine les techniques optimales du client et reste en contact fréquent avec ce dernier pour faire des suggestions sur-mesure.

Gestion libre

La répartition des versements entre les nombreuses aides financières proposées dans le contrat d’assurance-vie est faite par le client dans ce cas. Il est, bien sûr, entièrement basé sur le profil du client, la durée de détention et les exigences.

A lire aussi :  Qu'est-ce qu'une banque sociétaire ?

Conformément aux conditions du contrat du client, il peut s’informer auprès du conseiller du programme de gestion, des conditions du mandat d’arbitrage, des critères d’entrée et des frais. Il n’est pas assuré que la partie du contrat d’assurance-vie administrée dans le cadre du mandat de Gestion Conseil ou d’arbitrage fonctionnera comme prévu. L’assuré est seul responsable des préoccupations monétaires liées aux services exécutés.

Comment souscrire à l’assurance-vie du Crédit Agricole ?

Les plans d’assurance-vie sont sujets à des restrictions pour devenir souscrit. Ces dernières varient selon les acteurs, c’est pourquoi, il est essentiel de les lire attentivement avant de souscrire à une assurance-vie.

Voici les conditions du contrat d’assurance-vie du Crédit Agricole à respecter :

  • Âge limite de souscription : non communiqué ;
  • Mode de souscription : contrat classique uniquement ;
  • Versement minimum : 500 €.

Quelle fiscalité s’applique sur l’assurance-vie avec le Crédit Agricole ?

Afin de déterminer la fiscalité appliquée, il faut savoir qu’il y a deux cas de figure distincts :

En cas de décès

Dans les limites prévues par le règlement, les successibles sont exonérés de droits de succession.

En cas de rachat

Selon le système actuel, seuls les intérêts sont soumis à l’impôt sur le revenu. Une exonération est appliquée au bénéfice au-delà de huit ans. La taxation est fixée à 4 600 € pour une personne célibataire, tandis que la taxation pour un couple marié est de 9 200 euros.

Des cotisations sociales sont également prélevées sur les biens. De plus, en cas de fin de garanties de support, de désinvestissement total du financement en euros par arbitrage ou en cas de rachat de contrat d’assurance, les engagements sociaux sont soustraits à l’échéance du contrat. Avec les normes actuelles, les obligations de sécurité sociale sont égales à dix-sept pour cent.

Quels sont les supports disponibles dans un contrat d’assurance-vie ?

Il existe deux modèles de supports qui sont disponibles avec le Crédit Agricole :

A lire aussi :  Quelles sont toutes les modalités de l'assurance-vie de la Caisse d'Epargne ?

Le support en unités de compte UC

Les sicav ou fonds communs de placement (FCP) sont des véhicules d’investissement qui s’engagent dans une variété de types d’actifs, tels que l’immobilier, les obligations et les actions. Ces bases peuvent avoir une meilleure perspective de rendement que l’option euro, mais elles comportent également le danger d’un rendement négatif.

La valeur d’une unité de compte peut varier à la baisse ou à la hausse, en fonction de la situation des industries mondiales, en général, entraînant un rendement négatif et par conséquent, la perte de tous les fonds qui ont été utilisés dans l’investissement.

Le support en euros

Il s’agit d’un instrument sûr avec une assurance financière, mais il ne couvre pas les dépenses contractuelles ni les dépenses des protections incluses dans le contrat. La cotisation au régime est versée à la fin de chaque année, en décembre. L’acquisition des intérêts est définitive dans ce scénario.

Amandine Carpentier

Partagez :